Connect with us

Display

Qu’est-ce qu’un Private Marketplace (PMP) en programmatique ?

Avec le développement d’internet ces dernières années, de plus en plus d’entreprises intègrent le digital dans la conduite de leur stratégie commerciale. Aujourd’hui, internet est devenu une valeur sûre pour accroître leur visibilité et attirer plus de clients. Pour ce faire, elles peuvent se rendre sur des marchés dédiés à la publicité programmatique pour automatiser leurs campagnes numériques. Dans le présent billet, nous allons nous concentrer sur les marchés privés ou Private Marketplace en programmatique et leurs principales caractéristiques.

Comprendre la publicité programmatique

La publicité programmatique désigne le processus d’achat et d’optimisation automatique de campagnes numériques. Il s’agit d’un système avantageux aussi bien pour l’annonceur que pour l’éditeur, puisque les transactions afférentes à la publicité programmatique sont caractérisées par une grande transparence.

En particulier, pour les annonceurs, l’achat de campagnes numériques représente un excellent moyen d’augmenter l’efficacité de leur publicité en ligne, sans pour autant passer par des négociations interminables avec un quelconque éditeur. La publicité programmatique a largement favorisé l’avènement du Real Time Bidding (RTB), ou système d’enchères en temps réel, qui se pratique sur des marchés ouverts ou privés.

Les caractéristiques du PMP (Private Marketplace) en programmatique

À la différence du Open Marketplace, le Private Marketplace est une place de marché qui fonctionne uniquement sur invitation. Dans ce système, les éditeurs invitent les annonceurs de leur choix et leur proposent d’enchérir sur leur espace publicitaire. Cela leur permet de contourner les plateformes d’ad-exchange qui, elles, se connectent directement à leur inventaire.

Le PMP n’est pas épargné par le système d’enchères en temps réel. La seule différence est qu’ici les termes de l’accord sont pré-négociés. Ainsi, l’on se retrouve dans un environnement moins automatique que celui du RTB.

Le PMP possède un atout considérable sur les autres méthodes d’achat. En effet, il est une méthode qui permet d’enchérir sur des espaces publicitaires au cas par cas, contrairement à l’approche qui consiste à collecter le plus de campagnes numériques.

Toutefois, la réussite d’un système programmatique repose sur deux éléments clés à savoir : une plateforme DSP (Demand-Side Platform) et une plateforme SSP (Supply-Side Platform).

Les plateformes DSP (Demand-Side Platform)

Une plateforme côté demande est une solution logicielle à destination des annonceurs. Elle a pour but de les aider à gérer de façon automatique les placements et les achats de publicité. Son fonctionnement est assez simple. L’annonceur s’inscrit sur la plateforme, qui est elle-même liée à une bourse d’annonces. À chaque visite sur un site web affilié à la bourse d’annonce, un signal est envoyé à cette dernière. Une demande est alors faite au DSP afin de savoir si l’annonceur possède des publicités susceptibles de correspondre à l’espace.

Si oui, la plateforme lance une enchère en temps réel avec d’autres annonceurs potentiellement intéressés par l’emplacement.

Les plateformes SSP (Supply-Side Platform)

Une SSP est une plateforme côté offre. Il s’agit d’un outil qui a pour rôle d’aider les éditeurs à mieux gérer leur espace d’affichage. L’ancien système qui consistait à entrer en contact avec des vendeurs chargés de négocier avec les annonceurs pour la vente d’un espace publicitaire est automatisé avec les plateformes SSP. Celles-ci ont la particularité de se connecter à plusieurs bourses d’annonces différentes afin d’exposer l’éditeur auprès du plus grand nombre d’acheteurs possibles.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance